14 septembre 2021

Le Pôle Hospitalo-Universitaire Femme Enfant Adolescent (FEA) est l’un des 11 pôles cliniques du CHU de Nantes. Il est composé de l’ensemble des services de gynécologie-obstétrique, de planification familiale, de médecine et biologie de la reproduction, de pédiatrie médicale, oncologique et chirurgicale, de réanimation et néonatologie.

Au sein du pôle, les deux services de gynécologie-obstétrique et de médecine / biologie de la reproduction constituent l’assise d’un département de santé de la femme (en cours de structuration), avec l’ambition notamment de développer un secteur de gynécologie médicale, et le champs d’intervention principal du coordonnateur en maïeutique.

La maternité du CHU de Nantes est la première maternité publique des Pays de la Loire, région qui compte au global 23 maternités (publiques et privées) et près de 40.000 naissances annuelles. Dans l’hémi-région ouest (Loire Atlantique / Vendée), elle est la seule maternité de niveau 3.

Le département de Loire-Atlantique, avec 17.000 naissances annuelles, compte 7 maternités (dont 4 dans la seule métropole nantaise) :

* 1 maternité de niveau 3 (CHU de Nantes) ;

* 1 maternité de niveau 2B (CH St Nazaire) ;

* 3 maternité de niveau 2A (CH Châteaubriant, Polyclinique Santé Atlantique, Clinique Jules Verne)

* 2 maternité de niveau 1 (CH Ancenis, Clinique Brétéché).

Le CHU de Nantes réalise depuis plusieurs années environ 4.200 naissances par an, ce qui le situe au niveau de la principale clinique de la région (Santé Atlantique). La croissance continue d’activité de la maternité, qui témoigne de son niveau d’excellence en dépit d’une offre de soins importante sur la métropole, s’accompagne d’une politique de qualité volontariste, faisant de la promotion de la santé une priorité institutionnelle (maternité en cours de labélisation santé environnementale, appel à projet des « 1000 premiers jours, etc.) et de l’amélioration continue des pratiques une culture et un objectif partagés (taux d’épisiotomie à 4,1%, mention « champion » de l’HAS pour la conduite de la démarche PACTE, etc.).

La maternité du CHU se distingue également par l’importance des prises en charge relevant de problématiques psycho-sociales compte tenu du bassin de population de la métropole, avec une dimension migratoire de plus en plus prégnante. Dès 2004, le CHU de Nantes a été pionnier dans le domaine avec la création d’une unité dédiée, l’UGOMPS (Unité Gynéco-Obstétricale Médico-Psycho-Sociale), financée en partie par le conseil départemental, dans l’optique d’expérimenter la prise en charge par une équipe pluridisciplinaire des publics vulnérables. Cette expertise est aujourd’hui reconnue et bien identifiée par tous les acteurs de la périnatalité du département de Loire-Atlantique.

Enfin, le CHU Nantes a mis en place depuis plusieurs années un partenariat spécifique avec le CH d’Ancenis (environ 550 naissances annuelles) sur le volet gynéco-obstétrical, via la création de postes médicaux partagés (gynécologues et pédiatres) pour garantir la permanence des soins obstétricaux et structurer une filière de proximité pour l’activité médicale et chirurgicale de gynécologie. En 2021, les deux établissements sont allés plus loin dans le partenariat avec la volonté de structurer une filière obstétricale commune, incarnée par la mise en place d’un poste de sage-femme coordinatrice partagé (50% CHU – 50% Ancenis) ainsi que l’intégration de la maternité d’Ancenis dans le périmètre du coordonnateur en maïeutique.

Dimensionnement :

Le pôle comporte 340 lits et places (102 en gynécologie-obstétrique et 238 en Pédiatrie). Il compte plus spécifiquement :

– 46 lits en suites de couches, 6 lits en unité Kangourou, 20 lits en GHR, 20 lits en gynécologie

– 10 places d’HDJ gynéco-obstétrical

– 12 lits de soins courants de néonatologie, 21 lits de soins intensifs de néonatologie, 18 lits de réanimation néonatale

Le personnel est pluri professionnel, du secteur médical et paramédical mais aussi d’autres métiers (20 métiers différents représentés). Le pôle compte ainsi :

– 204 emplois médicaux (dont 91 sages-femmes) ;

– 748 emplois paramédicaux ;

– 21 cadres d’unité dont 5 cadres sage-femme (suites de couches / GHR / urgences & salles de naissance / UGOMPS et Centre IVG / parcours externe & Ancenis) et 2 cadres de santé (gynécologie / Médecine et biologie de la reproduction) au sein du département de santé de la femme.

Mission :

La fonction de coordination s’inscrit dans une perspective de pilotage stratégique des activités en maïeutique au niveau de l’établissement en lien avec les réseaux de périnatalité, le GHT et le réseau ville-hôpital.

Compte tenu de l’organisation interne du pôle Femme-Enfant-Adolescent du CHU de Nantes, de son partenariat spécifique avec le CH d’Ancenis et du rôle du CHU dans l’animation du GHT 44, la mission du coordonnateur en maïeutique porte sur trois champs complémentaires :

* Au sein du pôle, sous l’autorité hiérarchique de la direction d’établissement et en collaboration étroite avec le chef de pôle et le cadre soignant du pôle, il participe à la conception et la mise en œuvre de la politique institutionnelle et le projet médico-soignant relevant de ses compétences en maïeutique. Son périmètre d’action couvre en premier lieu le périmètre du département de santé de la femme, lui-même composé des deux services de gynécologie-obstétrique et de Médecine / Biologie de la reproduction. Il assume notamment sur ce champ des missions managériales (notamment auprès de l’équipe encadrante), de participation aux projets médico-soignants en concertation avec les chefs de services et responsables d’unités, de gestion et d’optimisation des ressources (en particulier Sage-Femme), de pilotage de l’activité, de pilotage de la démarche qualité et de promotion à la santé. Elle peut également être amenée à conduire pour le pôle des projets transversaux intervenant sur les secteurs de la pédiatrie (« 1000 premiers jours », santé environnementale, etc.). A ce titre, il participe pleinement de la logique de parcours de soins et de l’ambition de décloisonnement dans un souci de meilleure prise en charge des patients et de leurs accompagnants.

* Au sein de la maternité d’Ancenis, il participe en collaboration avec le chef de service et avec l’appui du cadre sage-femme de proximité, à l’organisation de la prise en charge, à la diffusion des bonnes pratiques. Il décline au sein de l’établissement le projet en maïeutique et les actions par ailleurs portées au CHU de Nantes, en favorisant les réponses communes aux appels à projets régionaux ou nationaux. Il organise à ce titre les ressources nécessaires pour venir en appui de leur déploiement sur Ancenis (ex : santé environnementale, nouveau Dossier Patient Informatisé, etc.)

* Au sein du GHT, en tant que coordonnateur en maïeutique de l’établissement support et en concertation avec le secrétaire du GHT, il pilote la stratégie territoriale en maïeutique et anime notamment le collectif de sages-femmes référents de chaque établissement (Ancenis, Châteaubriant, St Nazaire). Il décline à ce titre les priorités validées par le comité stratégique du GHT.

Le coordonnateur en maïeutique met en œuvre la politique institutionnelle et le projet médical et soignant au sein du pôle. Ses missions sont articulées autour du parcours des patientes, de leur prise en charge en pré, per et post-partum et en santé génésique.

Relai privilégié du pôle dans la conduite des projets et la gestion, il travaille en étroite collaboration avec les responsables médicaux des unités et participe à l’association de l’ensemble des professionnels des services à la construction et au déploiement des projets des services, dans une logique de convergence médico-soignante.

Si cette offre vous intéresse, venez vite nous rejoindre!

Début : Au plus vite
Durée(s) : CDI ou mutation
Pré-requis
Diplôme : DE sage-femme et Diplôme cadre sage-femme ou Master en périnatalité ou Autre Master 2

Contact: drh@chu-nantes.fr VIAUD Responsable recrutement

Expérience attendue: exercice de la profession de sage-femme clinicienne Management de proximité d’une unité de soins en gynécologie-obstétrique Gestion de projet Si possible expérience dans une maternité de niveau 3.

Compétences spécifiques :

* Avoir une expertise médicale en périnatalité et santé génésique ;

* Maîtriser le cadre réglementaire du système de soins français de ses enjeux et évolutions dans le domaine de la santé publique et de la périnatalité, y compris dans le champ des lois de bioéthique ;

* Maîtriser le cadre réglementaire de la gestion hospitalière et les outils d’évaluation ;

* Maîtriser les dispositions législatives et réglementaires afférentes à la santé des femmes et des nouveau-nés ;

* Anticiper et promouvoir des évolutions dans le champ de la périnatalité.

Compétences générales :

* Animer et gérer des équipes pluri professionnelles dans l’interdisciplinarité ;

* Motiver, accompagner les collaborateurs ;

* Argumenter, convaincre un ou plusieurs interlocuteurs dans son domaine de compétence ;

* Piloter des projets / conduite d’opération ;

* Conduire une négociation en interne, auprès des partenaires ou des tutelles ;

* Prioriser, arbitrer et décider, dans un environnement donné ;

* Capacité d’analyse, de formalisation et d’évaluation d’un plan d’action ;

* Ethique et déontologie professionnelle ;

* Santé Publique ;

* Stratégie et organisation hospitalière ;

* Connaissance des outils de management par la qualité ;

* Sens des responsabilités.

IDENTIFICATION DE LA STRUCTURE : Contours du Pôle Le Pôle Hospitalo-Universitaire Femme Enfant Adolescent (FEA) est l’un des 11 pôles cliniques du CHU de Nantes. Il est composé de l’ensemble des services de gynécologie-obstétrique, de planification familiale, de médecine et biologie de la reproduction, de pédiatrie médicale, oncologique et chirurgicale, de réanimation et néonatologie. Au sein du pôle, les deux services de gynécologie-obstétrique et de médecine / biologie de la reproduction constituent l’assise d’un département de santé de la femme (en cours de structuration), avec l’ambition notamment de développer un secteur de gynécologie médicale, et le champs d’intervention principal du coordonnateur en maïeutique. La maternité du CHU de Nantes est la première maternité publique des Pays de la Loire, région qui compte au global 23 maternités (publiques et privées) et près de 40.000 naissances annuelles. Dans l’hémi-région ouest (Loire Atlantique / Vendée), elle est la seule maternité de niveau 3.

Le département de Loire-Atlantique, avec 17.000 naissances annuelles, compte 7 maternités (dont 4 dans la seule métropole nantaise) :  1 maternité de niveau 3 (CHU de Nantes) ;  1 maternité de niveau 2B (CH St Nazaire) ;  3 maternité de niveau 2A (CH Châteaubriant, Polyclinique Santé Atlantique, Clinique Jules Verne)  2 maternité de niveau 1 (CH Ancenis, Clinique Brétéché). Le CHU de Nantes réalise depuis plusieurs années environ 4.200 naissances par an, ce qui le situe au niveau de la principale clinique de la région (Santé Atlantique). La croissance continue d’activité de la maternité, qui témoigne de son niveau d’excellence en dépit d’une offre de soins importante sur la métropole, s’accompagne d’une politique de qualité volontariste, faisant de la promotion de la santé une priorité institutionnelle (maternité en cours de labélisation santé environnementale, appel à projet des « 1000 premiers jours, etc.) et de l’amélioration continue des pratiques une culture et un objectif partagés (taux d’épisiotomie à 4,1%, mention « champion » de l’HAS pour la conduite de la démarche PACTE, etc.).

La maternité du CHU se distingue également par l’importance des prises en charge relevant de problématiques psycho-sociales compte tenu du bassin de population de la métropole, avec une dimension migratoire de plus en plus prégnante. Dès 2004, le CHU de Nantes a été pionnier dans le domaine avec la création d’une unité dédiée, l’UGOMPS (Unité Gynéco-Obstétricale Médico-Psycho-Sociale), financée en partie par le conseil départemental, dans l’optique d’expérimenter la prise en charge par une équipe pluridisciplinaire des publics vulnérables. Cette expertise est aujourd’hui reconnue et bien identifiée par tous les acteurs de la périnatalité du département de Loire-Atlantique. CHU de NANTES COORDONNATEUR.TRICE EN MAÏEUTIQUE – V2 COOR

Enfin, le CHU Nantes a mis en place depuis plusieurs années un partenariat spécifique avec le CH d’Ancenis (environ 550 naissances annuelles) sur le volet gynéco-obstétrical, via la création de postes médicaux partagés (gynécologues et pédiatres) pour garantir la permanence des soins obstétricaux et structurer une filière de proximité pour l’activité médicale et chirurgicale de gynécologie. En 2021, les deux établissements sont allés plus loin dans le partenariat avec la volonté de structurer une filière obstétricale commune, incarnée par la mise en place d’un poste de sage-femme coordinatrice partagé (50% CHU – 50% Ancenis) ainsi que l’intégration de la maternité d’Ancenis dans le périmètre du coordonnateur en maïeutique. Le centre d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) du CHU de Nantes est l’un des principaux centres français, et le leader national dans certains champs experts comme le don d’ovocyte (1er) ou le DPI (2ème). Avec près de 1.400 FIV pratiquées annuellement, il est le référent inter-régional et s’apprête à accueillir les premiers couples de femmes à l’occasion des décrets d’application de la nouvelle loi de bioéthique.

Centre d’excellence et d’expertise, avec une dimension recherche affirmée (ex : lauréat d’un Programme d’investissements d’Avenir sur la FIV), il dispose de toutes les autorisations d’activité possibles en termes d’AMP depuis l’obtention récente de l’activité d’accueil d’embryons (2021). Type de public accueilli au sein du pôle : La femme, l’enfant ou l’adolescent de 0 à 18 ans sur rendez-vous ou en situation d’urgence physique et/ou psychologique et/ou sociale réelle. Plus de 25% des patients hospitalisés dans le pôle sont issus des urgences, urgences pédiatriques ou urgences gynéco-obstétricales. Sur l’ensemble des patients pris en charge, 13% sont des patients originaires d’une autre région que les Pays de Loire et 16 % sont domiciliés hors de la Loire-Atlantique au sein de la région. Type de public accueilli au sein du département santé de la femme : Femmes, couples, dans le cadre de leur suivi gynécologique de prévention, demande d’IVG, demande de contraception, d’intervention chirurgicale, suivi de grossesse, accouchement et suites de couches, AMP. Nouveau-nés.

Dimensionnement : Le pôle comporte 340 lits et places (102 en gynécologie-obstétrique et 238 en Pédiatrie). Il compte plus spécifiquement : – 46 lits en suites de couches, 6 lits en unité Kangourou, 20 lits en GHR, 20 lits en gynécologie – 10 places d’HDJ gynéco-obstétrical – 12 lits de soins courants de néonatologie, 21 lits de soins intensifs de néonatologie, 18 lits de réanimation néonatale Le personnel est pluri professionnel, du secteur médical et paramédical mais aussi d’autres métiers (20 métiers différents représentés). Le pôle compte ainsi : – 204 emplois médicaux (dont 91 sages-femmes) ; – 748 emplois paramédicaux ; – 21 cadres d’unité dont 5 cadres sage-femme (suites de couches / GHR / urgences & salles de naissance / UGOMPS et Centre IVG / parcours externe & Ancenis) et 2 cadres de santé (gynécologie / Médecine et biologie de la reproduction) au sein du département de santé de la femme. Unité(s) concernée(s) par le poste : Toutes les unités des services de gynécologie-obstétrique, de gynécologie médicale et de Médecine / Biologie de la reproduction du CHU de Nantes + unités de la maternité du CH d’Ancenis CHU de NANTES COORDONNATEUR.TRICE EN MAÏEUTIQUE – V2 COOR

IDENTIFICATION DU POSTE : Métier : Coordonnateur.trice en maïeutique Horaire de travail (régime cadre) : 39h/semaine sur la base de 7h48 par jour ; horaire variable suivant le secteur Dans le cadre de situation de crise (au niveau institutionnel), le coordonnateur en maïeutique peut être amené à travailler de manière exceptionnelle le soir ou le week-end, selon les modalités définies (plan blanc, hôpital en tension, etc.) Position dans l’établissement : Liaisons hiérarchiques : Directeur de Plateforme, en tant que directeur délégué sur le Pôle Femme-Enfant-Adolescent (responsable direct et évaluateur) Directeur des Affaires Médicales, en tant que gestionnaire RH des Sages-Femmes et secrétaire général du GHT44 Principales liaisons fonctionnelles au sein du CHU de Nantes : Chef du pôle Femme-Enfant-Adolescent Directrice des Soins de Plateforme Cadre supérieur de santé du pôle Femme-Enfant-Adolescent Cadre administratif du pôle Femme-Enfant-Adolescent Chefs de services / responsables d’unités du pôle Cadres d’unités du pôle Directrice de l’école de Sages-Femmes et formateurs des écoles Responsables des unités de psychiatrie / pédopsychiatrie Responsables du Centre d’Investigation Clinique (CIC) – équipe Femmes / Enfants / Ados Coordinateur général des Soins (CGS) Directeur des Ressources Humaines Directrice de la qualité et des risques Principales liaisons fonctionnelles au sein du CH d’Ancenis : Chef d’établissement Directeur des Soins Chef de service de gynéco-obstétrique Chef de pôle Réseaux : Réseau Sécurité Naissance, PMI, Conseil Général, Associations d’usagers et d’aide aux usagers, responsables Sages-femmes des maternités du GHT (Ancenis, St Nazaire, Chateaubriand)

ARCHITECTURE DU POSTE : Qualifications requises Diplômes requis : DE sage-femme et Diplôme cadre sage-femme ou Master en périnatalité ou Autre Master 2 Expériences attendues : Exercice de la profession de sage-femme clinicienne Management de proximité d’une unité de soins en gynécologie-obstétrique Gestion de projet Si possible expérience dans une maternité de niveau 3 et la prise en charge de Formations publics vulnérables complémentaires requises : DU ou Master Management ou gestion ou pédagogique ou santé publique, … CHU de NANTES COORDONNATEUR.TRICE EN MAÏEUTIQUE – V2 COOR

MISSIONS DU POSTE : Références réglementaires : Art. L.6146-7 du code de la santé publique : les sages-femmes sont responsables de l’organisation générale des soins et des actes obstétricaux relevant de leur compétence. Elles participent dans les conditions prévues à l’article L.6146-5 à leur évaluation et aux activités de recherche en collaboration avec les praticiens du service, du département ou de la structure médicale comme défini à l’article L.6146-8. Décret n° 2014-1586 du 23 décembre 2014 relatif aux conditions de nomination et d’avancement dans les emplois fonctionnels de coordonnateur en maïeutique de certains établissements mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière. 1° Assistance du praticien responsable d’un pôle qui comprend une activité d’obstétrique pour l’organisation, la gestion et l’évaluation des activités qui relèvent de leurs compétences dans les établissements classés en fonction du nombre d’accouchements et du niveau de maternité ; 2° Responsabilité d’unités de physiologie conformément aux dispositions des articles R. 6146-4 et R. 6146-5 du code de la santé publique ; 3° Direction de structures de formation en maïeutique les plus importantes au regard du nombre d’étudiants. Instruction n° DGOS/RH4/2015/237 du 10 juillet 2015 relative au référentiel d’activités et de compétences des sages-femmes chargées d’organisation et de coordination en établissements publics de santé. La fonction de coordination s’inscrit dans une perspective de pilotage stratégique des activités en maïeutique au niveau de l’établissement en lien avec les réseaux de périnatalité, le GHT et le réseau ville-hôpital. Compte tenu de l’organisation interne du pôle Femme-Enfant-Adolescent du CHU de Nantes, de son partenariat spécifique avec le CH d’Ancenis et du rôle du CHU dans l’animation du GHT 44, la mission du coordonnateur en maïeutique porte sur trois champs complémentaires :  Au sein du pôle, sous l’autorité hiérarchique de la direction d’établissement et en collaboration étroite avec le chef de pôle et le cadre soignant du pôle, il participe à la conception et la mise en œuvre de la politique institutionnelle et le projet médico-soignant relevant de ses compétences en maïeutique. Son périmètre d’action couvre en premier lieu le périmètre du département de santé de la femme, lui-même composé des deux services de gynécologie-obstétrique et de Médecine / Biologie de la reproduction. Il assume notamment sur ce champ des missions managériales (notamment auprès de l’équipe encadrante), de participation aux projets médico-soignants en concertation avec les chefs de services et responsables d’unités, de gestion et d’optimisation des ressources (en particulier Sage-Femme), de pilotage de l’activité, de pilotage de la démarche qualité et de promotion à la santé. Elle peut également être amenée à conduire pour le pôle des projets transversaux intervenant sur les secteurs de la pédiatrie (« 1000 premiers jours », santé environnementale, etc.). A ce titre, il participe pleinement de la logique de parcours de soins et de l’ambition de décloisonnement dans un souci de meilleure prise en charge des patients et de leurs accompagnants.  Au sein de la maternité d’Ancenis, il participe en collaboration avec le chef de service et avec l’appui du cadre sage-femme de proximité, à l’organisation de la prise en charge, à la diffusion des bonnes pratiques. Il décline au sein de l’établissement le projet en maïeutique et les actions par ailleurs portées au CHU de Nantes, en favorisant les réponses communes aux appels à projets régionaux ou nationaux. Il CHU de NANTES COORDONNATEUR.TRICE EN MAÏEUTIQUE – V2 COOR organise à ce titre les ressources nécessaires pour venir en appui de leur déploiement sur Ancenis (ex : santé environnementale, nouveau Dossier Patient Informatisé, etc.)  Au sein du GHT, en tant que coordonnateur en maïeutique de l’établissement support et en concertation avec le secrétaire du GHT, il pilote la stratégie territoriale en maïeutique et anime notamment le collectif de sages-femmes référents de chaque établissement (Ancenis, Châteaubriant, St Nazaire). Il décline à ce titre les priorités validées par le comité stratégique du GHT.

MISSIONS GÉNÉRALES ET ACTIVITÉS : Le coordonnateur en maïeutique met en œuvre la politique institutionnelle et le projet médical et soignant au sein du pôle. Ses missions sont articulées autour du parcours des patientes, de leur prise en charge en pré, per et post-partum et en santé génésique. Relai privilégié du pôle dans la conduite des projets et la gestion, il travaille en étroite collaboration avec les responsables médicaux des unités et participe à l’association de l’ensemble des professionnels des services à la construction et au déploiement des projets des services, dans une logique de convergence médico-soignante.

Planification / stratégie :

 Pilotage de l’élaboration du projet médical en maïeutique en cohérence avec les besoins des usagers, des personnels et des étudiants ;

 Identification des besoins nécessaires à la mise en œuvre du projet médical périnatal et à la mise en place des unités physiologiques ;

 Élaboration des processus de prise en charge de la physiologie en pré, per et post-natal ;

 Promotion de l’expérimentation des parcours de soins, notamment dans le cadre du retour à domicile précoce ;

 Pilotage de la politique d’amélioration continue de la qualité et de gestion des risques en maïeutique et participation à la certification de l’établissement ;

 Pilotage de la politique d’évaluation des pratiques professionnelles et de développement professionnel continu ;  Élaboration, en concertation avec les sages-femmes chargées de l’organisation des structures fonctionnelles, du plan de formation des personnels ;

 Participation à la rédaction des protocoles pluridisciplinaires de gynéco-obstétrique, pédiatrie, etc. ;  Participation à l’élaboration des fiches projets en vue d’accompagner le développement des activités du pôle, y compris dans sa dimension médico-économique ;

 Définition et animation d’une politique de recherche en soins courants en maïeutique ;

 Communication et collaboration internes et externes en direction des professionnels des établissements de santé du réseau de périnatalité, du GHT, des partenaires libéraux et des usagers ;

 Participation aux instances décisionnelles du pôle (comité de direction du PHU, cellule qualité) et sur sollicitation aux instances du CHU (CHSCT, CME, conseil de surveillance, etc.). Gestion / management

 Analyse des organisations existantes et proposition de plans d’action en vue d’améliorer les prises en charge et l’optimisation des moyens humains et matériels ;  Gestion des RH sages-femmes (recrutement, affectation, formation, évaluation), au besoin en déléguant certaines missions auprès de l’équipe encadrante ; CHU de NANTES COORDONNATEUR.TRICE EN MAÏEUTIQUE – V2 COOR  Participation, en collaboration avec le cadre supérieur de santé du pôle, à l’organisation des ressources paramédicales ;  Management des cadres des unités de gynéco-obstétrique, de gynécologie médicale et de Médecine / Biologie de la reproduction (sages-femmes ou cadres de santé) et accompagnement des parcours individuels notamment dans le développement de leurs qualités managériales ;

 Référent auprès de l’Ecole de Sage-femme pour l’organisation des stages et l’accueil des étudiants ;

 Pilotage médico-économique en lien avec les médecins, sages-femmes ou cadres de santé responsables d’unités, et élaboration et suivi des outils de pilotage de l’activité en coordination avec le cadre administratif de pôle ; Conduite de projet : Selon les priorités arrêtées par le pôle, il participe à la conception et assure le pilotage opérationnel des projets confiés par le chef de pôle au vu de ses compétences spécifiques. A ce titre, il assure notamment le pilotage ou la coordination des projets suivants :

 Le plan d’action des « 1000 premiers jours » dans une logique de parcours intégrant outre les différents services du pôle (gynéco-obstétrique, AMP, néonatologie, pédiatrie) les interfaces avec la ville et les partenaires institutionnels (conseil départemental, métropole, etc.) ;

 La démarche santé environnementale (au sein de la maternité puis des autres services) et plus globalement la déclinaison du projet « Hôpital Promoteur de Santé » au sein du pôle ;

 Le dispositif sanitaire pour la prise en charge des femmes victimes de violences, en concertation avec les acteurs des autres pôles (notamment urgences, médecine légale) ;

 L’accompagnement du service AMP dans le contexte de la révision de la loi de bioéthique. « Horizon Ile de Nantes » : Il participe à la préparation des organisations dans l’optique du transfert des services sur Ile de Nantes (2026), en organisant notamment la réflexion sur les nouvelles pratiques de prise en charge (sorties rapides, HAD obstétrical, etc.) ou la construction de partenariats innovants (ex : hébergements des femmes sans domicile en sortie de maternité). Il participe à la sécurisation des organisations et anticipe dans la mesure du possible la mise en œuvre préalablement au transfert des services. Coordination territoriale en maïeutique : Sur la base des orientations validées par le comité stratégique du GHT, il anime la dynamique territoriale au travers des actions suivantes :

 Cartographie des ressources et proposition d’un plan de gestion des compétences et des moyens (plan de formation commun, stages inter-établissement, postes partagés, etc.) ;

 Structuration des parcours de vulnérabilité à l’échelle des établissements du GHT ;

 Lancement et animation de la recherche en maïeutique ;

 Promotion et diffusion des prises en charges innovantes et accompagnement des établissements dans l’obtention de « labels » (maternité éco responsable, etc.) ;

 Participation à la valorisation de l’action des maternités publiques du GHT via notamment la conception et la réalisation de supports de communication (plaquettes, vidéos, etc.) à destination des professionnels et du grand public, en partenariat avec la direction de la communication du CHU. Il contribue plus globalement à l’accompagnement du Projet de Soins Partagé en gynécologie-obstétrique du GHT. CHU de NANTES COORDONNATEUR.TRICE EN MAÏEUTIQUE – V2 COOR

COMPÉTENCES REQUISES Compétences spécifiques :

 Avoir une expertise médicale en périnatalité et santé génésique ;

 Maîtriser le cadre réglementaire du système de soins français de ses enjeux et évolutions dans le domaine de la santé publique et de la périnatalité, y compris dans le champ des lois de bioéthique ;

 Maîtriser le cadre réglementaire de la gestion hospitalière et les outils d’évaluation ;

 Maîtriser les dispositions législatives et réglementaires afférentes à la santé des femmes et des nouveaunés ;  Anticiper et promouvoir des évolutions dans le champ de la périnatalité. Compétences générales :

 Animer et gérer des équipes pluri professionnelles dans l’interdisciplinarité ;

 Motiver, accompagner les collaborateurs ;

 Argumenter, convaincre un ou plusieurs interlocuteurs dans son domaine de compétence ;

 Piloter des projets / conduite d’opération ;

 Conduire une négociation en interne, auprès des partenaires ou des tutelles ;

 Prioriser, arbitrer et décider, dans un environnement donné ;

 Capacité d’analyse, de formalisation et d’évaluation d’un plan d’action ;

 Ethique et déontologie professionnelle ;  Santé Publique ;  Stratégie et organisation hospitalière ;  Connaissance des outils de management par la qualité ;  Sens des responsabilités.

CONTEXTE D’EXERCICE DU POSTE : Champ d’autonomie, responsabilités spécifiques Emploi fonctionnel. Désignation du coordonnateur en maïeutique par le Directeur général, sur proposition conjointe du directeur de plateforme et du directeur des Affaires Médicales Particularités du poste Le poste de coordonnateur en maïeutique étant rattaché au pôle Femme-Mère-Enfant, son exercice professionnel principal se situe au niveau de l’hôpital Mère-Enfant de Nantes et plus spécifiquement au sein de la direction de pôle (avec le cadre supérieur de santé du pôle et de cadre administratif de pôle). Compte tenu de ses missions à l’échelle du territoire, des déplacements fréquents sont à prévoir, en particulier sur Ancenis dans le cadre de la structuration de la filière