">

Il circule actuellement, au sein des réseaux professionnels des sages-femmes cadres, des propos incitant à penser que le Collectif des sages-femmes porterait peu d’intérêt à l’évolution de la fonction des sage-femme cadre. En tant que présidente de l’ANSFC, associée au Collectif des sages-femmes, je tiens à préciser que le travail que nous avons engagé jusqu’à ce jour auprès du Ministère, s’attache à promouvoir la responsabilité des sages-femmes, profession médicale, dans le management des organisations des activités obstétricales et périnatales

La mise en place d’un socle commun au sein de la profession implique un changement de la vision des organisations actuelles. Je comprends que le document « réflexion sur l’évolution de la sage-femme cadre » puisse générer des craintes et ne corresponde pas aux valeurs de certaines collègues. Nous n’avons pas la prétention de détenir la vérité absolue à travers ce document de travail, mais souhaitons, par contre, pouvoir le faire évoluer à partir de propositions de réflexions constructives et non à travers un combat d’engagement « pour ou contre » l’évolution de la fonction.

Demain sera discuté l’intérêt d’asseoir, pour la profession de sage-femme, le besoin de posséder une expertise managériale pour piloter les unités de soins en obstétrique, sans avoir recours à la notion de reconductibilité de cette responsabilité. Pour passer d’une fonction de sage-femme cadre à une fonction de responsable en missions managériales en maïeutique, il est nécessaire de mettre en place des dispositions transitoires. Des propositions ont été faites dans le document ci-joint, elles peuvent évoluer. Elles n’ont pas encore fait l’objet d’une discussion élaborée au sein du groupe de travail dirigé par Mr Couty. Si nous ne préparons pas le changement aujourd’hui, si nous refusons de prendre en compte l’évolution du monde de la santé, demain, c’est le changement qui s’imposera à nous.

Très cordialement,

Sylvie LE ROUX

Présidente